Installation-fiction-théâtre



Installation-fiction-théâtre / 7 jours

S’il suffisait d’écouter quelqu’un dormir pour mieux le connaître ? Si nos rêves étaient placés sous surveillance durant sept jours ! Regarder quelqu’un dormir est une expérience particulière, mais vous êtes-vous déjà regardé dormir ? Trépasse est une création in situ en espace public à la croisée de la fiction, de l’installation et du théâtre. Un voile levé sur l’inconscient en quête de liberté dans les coulisses du rêve...

Des habitants ont reçu d’étranges cartes postales d’inconnus les invitant à confier un songe dans un rue de leur quartier. Après deux journées ponctuées de « micros actions invisibles* », une dizaine de caisses en bois munies de boites aux lettres occupent la rue de la convocation. En soirée, elles révèlent leur contenu mystérieux à travers leurs hublots éclairés qui laissent entrevoir d’étranges Dormeurs emballés de tissus blanc. Dans quel profond sommeil demeurent-ils ? Les habitants en possession d’un rêve s’apercevront-ils que l’un des prénoms peint sur le bitume au pied des caisses est celui de leur confident ? Dès le lendemain, les Gardiens du Sommeil investissent la rue pour veiller dans leurs sombres costumes sur ce curieux dispositif habité de murmures oniriques. Au fil des jours l’inhabituel s’installe dans le quartier au rythme des rituels journaliers du régiment qui révèle peu à peu sous la direction du Passeur leur intention de placer les rêves sur écoute ! Très vite, la disparition de cinq Dormeurs qui ont quitté leurs étroites demeures pour s’endormir dans le quartier dans des positions insolites intriguent la presse locale ! Commence alors une quête déambulatoire des Gardiens qui déplacent les caisses au gré des migrations des déserteurs pour remplir leurs boites aux lettres de rêves dans l’espoir qu’ils reviennent. Malheureusement chaque soir, les demeures reviennent toujours vides car les songes se font rares en cette période. “Les Dormeurs se nourrissent de rêvent alors offrons leurs ce qu’ils désirent ! Nous allons dresser une palissade où nous afficherons des récits oniriques !” (le Passeur). La situation se complique le 7ème jour lorsque les Dormeurs ont enfin regagné le sol et que les Gardiens s’aperçoivent lors de l’Inventaire qu’il y a deux Dormeurs en trop ! Certaines caisses contiennent en effet un incroyable secret qui risque de bouleverser la place du chef !

* voir dossier de création

>Voir carnet de route Trépasse : http://trepasse.blogspot.com



SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0